Pourquoi les prix des carburants fluctuent autant ?

23% d’augmentation du prix du Diesel en un an, 15% pour l’essence et des hausses en perspective sur les prochaines années. En cause : une situation géopolitique qui impacte durement le cours du baril, une demande mondiale en hausse et en France le relèvement des taxes sur les carburants.

 

L’impact du cours du pétrole

Les fluctuations du prix du carburant dépendent en majeure partie des cours de l’or noir, à hauteur de 23% environ.

Le cours du pétrole brut est fixé en fonction de la qualité du pétrole d’une part, et des variations (réelles et anticipées) de l’offre et de la demande. A vrai dire, c’est le contexte géopolitique qui influence principalement le cours du baril.

En France comme en Europe, le baril de Brent – baril de 159 litres de pétrole brut extrait de mer du Nord – sert de référence. Le prix du baril a dépassé les 86 dollars le 3 octobre dernier, son plus haut niveau depuis 4 ans (porté par les sanctions américaines contre l’Iran), avant de perdre finalement 20% de sa valeur en un mois.

Une baisse ressentie à la pompe, mais qui devrait être de courte durée. En effet, les pays producteurs de pétrole (Russie, Arabie saoudite, Koweït, Venezuela et Émirats arabes unis) se sont réunis ce dimanche 11 novembre pour discuter d’une possible diminution de leur production. Objectif : faire remonter les cours du pétrole. Une décision déjà annoncée par l’Arabie Saoudite, dont la baisse des exportations prévue à partir de décembre devrait impacter directement les prix des carburants pour les automobilistes français.

En parallèle, la demande mondiale en pétrole s’intensifie, tirée par la Chine et l’Inde.

Dans ce contexte, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit « un retour de l’énergie chère » jusqu’à fin 2019 minimum.

 

 

Le poids des taxes sur les prix carburants

En France, les taxes représentent entre 60 et 70 % du prix des carburants (Tankyou 🚀 vous en parlait dans son article ici). Cette fiscalité s’alourdit chaque année entre la TVA, la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) et la TVA sur la TICPE…

La TICPE est fixée annuellement par la loi de finances. En 2018, cette taxe s’élève à :

  • 0,6829 € par litre de SP95 (E5)
  • 0,6629 €/l de SP95-E10 
  • 0,5940 €/l de gazole (B7 ou B10)

Des tarifs majorés de 0,0102 € par litre de supercarburant et de 0,0189 € par litre de gazole en région Île-de-France pour financer le développement des transports en commun durables.

Cette augmentation continue s’explique en partie par la hausse de la contribution climat-énergie (CCE) ou taxe carbone qui compose la TICPE. Visant à inciter les automobilistes à s’orienter vers des moyens de transport moins polluants (transports en commun, voiture électrique…), cette taxe carbone est passée de 7€ la tonne de CO2 à sa création en 2014 à 44,6€ en 2018, et atteindra progressivement 86,2€ la tonne en 2022.

Aussi, le diesel, qui bénéficiait jusque-là d’une fiscalité favorable par rapport à l’essence, subit maintenant chaque année un rattrapage fiscal : alors que les taxes ont grimpé de 3,9 centimes pour l’essence au 1er janvier 2018, elles se sont élevées à +7,6 centimes pour le diesel.

 

La TVA sur l’essence et le gazole va aussi se renchérir puisqu’à la TVA sur la matière première (de 20%) s’ajoute la TVA sur la TICPE

En somme, ces manœuvres fiscales vont entraîner une hausse de 0,65€ par litre de gazole, et de 0,29€ pour l’essence au 1er janvier 2019. Des augmentations similaires interviendront en 2020, en 2021 et en 2022.

Heureusement, il y a Tankyou

Pour faire plus sereinement face à ces augmentations, nous vous donnerons prochainement quelques conseils pour réduire votre facture de carburant 😇. Déjà, vous pouvez économiser sur vos allers-retours à la station-service en commandant votre livraison de carburant avec Tankyou !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *